COLLOQUE « LE CORPS DRAMATURGE »

 

Communication d’Anne-Marie Chiummo

« Mime et Rituel »

1° décembre 2017 – Maison des Sciences de l’Homme-Paris Nord

2e Biennale des Arts du Mime et du Geste

« L’art du vivant consiste à manifester l’esprit de la chair. Le dramaturge exerce son art sur un corps de texte. Le corps peut devenir son propre texte et, devenant dramaturge lui-même, révéler les logiques de l’organicité, éveiller les sens du spectateur et le surprendre par la découverte de l’inconnu. Philosophies et sciences du corps au XXe siècle concourent à réduire les fractures anciennes entre action et réflexion, l’expérience sensible et la pensée. En associant démonstrations pratiques et exposés, la journée du 1er décembre interrogera la relation de l’imaginaire, de la conscience et du sens explorée par les arts du mime et du geste. »

Jean-Marie Pradier-Professeur émérite Université Paris VIII

Mime et Rituel

Le point de départ de la réflexion est le rapport de la pratique du mime, technique du corps en représentation et d’un rituel de tarentisme sarde. Dans les deux cas, le corps est lieu de tissage du sens. Par une brève radioscopie du spectacle : Argia*,  nous essaierons de comprendre d’où vient le sens et comment il émerge. Quelle est la part de l’imaginaire individuel et collectif ?

*Argia : nom d’un être mythique en Sardaigne, araignée dont la piqûre provoque un délire.


 
%d blogueurs aiment cette page :